ACCOMPAGNER UN CHANGEMENT DE POSTURE

LinkedIn
Twitter

La transition délicate de consultante à manager au leadership épanoui .

Témoignage d’un coach 

Après avoir été reconnue pour ses compétences, Sabine saute le pas et décide d’intégrer l’entreprise qui fait régulièrement appel à ses services de consultante. 

 

Sa décision mûrement réfléchie de troquer son statut d’indépendante pour celui de salariée dans l’entreprise de ses rêves est un challenge qui implique de travailler sur ses comportements et réflexes professionnels. Privée de fait de la période de grâce dont bénéficie tout nouvel arrivant dans l’entreprise, s’imposer comme manager dans une équipe qu’elle secondait est vite devenu pour Sabine un véritable parcours du combattant.  

 

Modifier comportements et habitudes acquises dans ses précédentes fonctions de conseil se révèle certes stimulant, mais également un facteur de perturbations contre-productif, voire inefficace au vu du temps passé en arbitrages et en contrôle de la délégation. Rapidement confrontée à ses limites, Sabine a été conduite à entreprendre un coaching pour travailler sa posture de manager et mieux comprendre les attentes de sa hiérarchie et de ses équipes. 

 

Alors qu’elle commençait à gagner en confiance et en leadership, une nouvelle épreuve est venue perturber son parcours : l’arrivée d’un N+1, membre du Comité de Direction. Face à cette situation, notre manageuse s’est retrouvée à un carrefour, se demandant si elle pourrait continuer sans se sentir dévaluée, voire désavouée. Comment alors retrouver du sens à son travail ? Découvrez les cinq prises de conscience qui ont permis à Sabine de surfer sur le succès.

 

Les défis de la transition.

La transition du rôle d’indépendante à un poste de manager est un défi majeur. Se prémunir des évidences et ne pas croire que compétences et agilité sauront pallier l’absence d’expérience managériale. Le manque d’assurance et les habitudes de travail en solitaire de Sabine ont entravé sa capacité à gérer une équipe et à tirer parti des outils de gestion. Cette transition abrupte a mis en évidence l’importance d’un accompagnement et d’un développement de ses compétences en leadership.

 

 

L’importance du coaching et des outils délivrés.

Le choix d’entreprendre un coaching est une étape décisive pour notre manageuse en difficulté. Ce processus lui a permis de comprendre ce qui se passait, de travailler sa posture de manager, de mieux comprendre les attentes de sa hiérarchie et de ses équipes tout en renforçant sa confiance en elle et en son leadership. Cependant, l’arrivée inattendue d’un nouvel N+1 a ébranlé son élan et a remis en question son engagement.

 

 

Adopter une nouvelle perspective.

L’introduction de ce nouvel échelon hiérarchique entre Sabine et la direction générale a été perçue comme un coup d’arrêt, voire comme une rétrogradation. Ce sentiment enclenche inévitablement des regrets, « et si j’étais resté consultante… » et amplifie doutes et incertitudes. Pour retrouver motivation et sens à son travail, notre protagoniste doit repenser son rôle, réajuster ses missions et considérer cette situation comme une opportunité de se recentrer sur les aspects clefs de son métier.

 

Trouver un équilibre épanouissant

Face à cette nouvelle réalité, Sabine envisage de nouvelles approches pour s’investir pleinement dans son rôle managérial. Elle est amenée à réévaluer ses responsabilités et à chercher à déléguer davantage certaines tâches tant à ses équipes qu’à sa nouvelle hiérarchie. Ce faisant, elle se concentre sur les domaines où sa valeur ajoutée est reconnue et peut non seulement accroître son efficacité, mais aussi obtenir une reconnaissance accrue de ses pairs et de sa hiérarchie. Elle se transforme ainsi en un maillon essentiel de l’entreprise, aligne son rôle sur les objectifs stratégiques de l’entreprise et contribue à la réussite globale de l’organisation.

 


Embrasser pleinement son rôle de leader.

 

Sabine réalise pendant le coaching et dans l’exercice de ses fonctions que piloter une équipe consiste aussi à apprendre et transférer ses compétences spécifiques à son équipe. Avec ses nouveaux acquis en gestion d’équipe, de communication et de prise de décisions elle capitalise ses compétences pour créer un environnement de travail harmonieux et productif. Cette prise de conscience lui permet de se libérer de sa posture de conseil et d’explorer les richesses de relations hiérarchiques épanouies.

Les derniers articles YLOS7